On ne peut pas tout avoir

Publié le par lpakerette

Premier roman également de Ruth Rendell que je m'approprie. Et c'est la déception. L'histoire promettait pourtant d'être intéressante.

Ivor Tesham, grand politicien remplit d'ambition, décide le soir de l'anniversaire de sa maitresse de lui manigancer une sex aventure. Mais cette aventure qui consistait à faire semblant de kidnapper sa dulcinée ligotée et bâillonnée tourne au drame; le chauffeur et la promise sont morts. S'ensuit alors une angoisse montante d'Ivor qui ne tient pas à ce que la police et la presse apprennent les jeux perverses qui font partis de sa vie et qui ruineraient sa carrière politique.

Je me suis ennuyée au fur et à mesure de l'intrigue. J'attendais un rebondissement qui ne viendra pas. C'est long et ennuyeux. Dommage puisque je le répète l'histoire partait bien et l'écriture de Ruth Rendell est agréable. Peut être suis je tombée sur le mauvais...

Je retenterai bientôt la découverte d'un autre de ses romans.

Note: 1/5

Publié dans Ruth Rendell

Commenter cet article