Shadowland, tome 1

Publié le par lpakerette

Ecrit par Kate Brian

Editions: Bayard

Genre: Jeunesse Thriller

Prix: 15,90€

355 pages

Synopsis: J'ai ouvert les yeux, et le décor familier de ma chambre s'est précisé peu à peu. C'est alors que j'ai eu un sursaut. J'aurais juré que je n'avais pas fait mon lit ce matin. Pourtant, il était impeccablement fait, les oreillers bien gonflés et les draps pliés au carré, comme à l'hôpital. Et sur le dessus-de-lit en patchwork, une rose rouge. Sur le coup j'ai cru que c'était Christopher qui l'avait déposée en douce. Une petite carte blanche était glissée sous la tige hérissée d'épines. A sa vue, une boule d'angoisse m'a obstrué la gorge. D'une écriture que je ne connaissais que trop bien, les quatre mots suivants, soulignés trois fois, s'étalaient en lettres majuscules : ON SE RETROUVERA BIENTOT.

Je me suis plongée dans ce livre sans savoir de quoi il retournait. La 4ème de couverture n'en dit de toute façon pas beaucoup, elle laisse juste présager une ambiance sombre et angoissante.J'ai effectivement ressenti ces 2 éléments même s'ils ne font pas partie intégrante de ce roman. Et c'est ce que j'ai bien aimé dans cette histoire.

Dès le début nous savons que nous allons vivre et suivre des moments stressants pour notre personnage principal. Il y a une chasse poursuite qui rythme le livre et parfois nous ne savons même plus si nous sommes dans la réalité. On panique avec Rory. Et puis, une fois ces passages de tensions épuisés, on participe à la vie de Rory, à sa vie d'adolescente. Ces chapitres sont donc une bouffée de bons moments avec la découverte de l'ensemble des personnages qui composent le roman.

Rory est parfois agaçante à ressasser sa culpabilité. Elle est énervante à ne pas s'ouvrir aux autres, même à son père. Ses cauchemars sont vraiment intenses et sans limites. Dory, sa sœur, est tout aussi exaspérante car elle ne prend absolument pas conscience de la situation.

On sent planer tout au long du récit quelque chose de pas net. On ne peut l'expliquer car les évènements et les personnages qui le font vivre sont louches. Tout est construit pour qu'aucunes questions ne soient élucidées. On tourne les pages en espérant que LE moment va arriver car on veut savoir.

La fin est absolument abominable. C'est pile la dernière phrase du livre qui lance une bombe. On peut juste se dire "Quoi?!", tourner la page et réaliser que le livre est bel et bien fini.

IL ME FAUT LE TOME 2!

Note: 16/20

Commenter cet article