Le crime du comte Neville

Publié le par lpakerette

Ecrit par Amélie Nothomb

Editions: Albin Michel

Genre: Contemporain

Prix: 15€ (sortie en poche depuis)

144 pages

Synopsis: « Ce qui est monstrueux n'est pas nécessairement indigne. »

Voici un moment que je n'avais pas lu un des romans de Amélie Nothomb. Et je me suis plongée dans celui-ci avec plaisir.

L'histoire est très courte. On fait très vite connaissance avec le comte de Neville et on s'aperçoit tout aussi rapidement l'esprit assez spécial de ce comte et de sa fille.

Amélie Nothomb nous invite encore une fois dans une histoire des plus rocambolesque comme elle sait si bien le faire. Toute l'histoire se construit autour d'une prédiction transmise par une voyante. Il m'est arrivé de lever les yeux durant ma lecture. Mon esprit cartésien ne cessait de me dire que notre personnage principal se mettait dans un tel état juste pour une prédiction! Mais comme je sais comment l'auteur construit ses romans, je me suis laissée entrainer.

Ne vous attendez pas à un récit transcendant. Contrairement à certains de ses autres romans nous ne sommes pas happés ici dans une aventure puissante avec des évènements impressionnants. Non, il s'agit simplement de suivre le comte dans ses réflexions et ses quelques retours en arrière sur son enfance. J'ai trouvé certains passages intéressants mais franchement il n'y a pas une bonne dynamique. Certains thèmes auraient mérités d'être plus développé. Ce roman n'est clairement pas un page turner.

Et puis, j'ai trouvé la fin bien rapide. Je n'ai pu m'empêcher de me dire "tout ça pour ça". Je crois que c'est d'ailleurs l'effet attendu par Amélie Nothomb. Mais contre toute attente, j'aime toujours autant la plume de l'auteur. J'aime les personnages qu'elle invente et leurs relations entre eux. J'apprécie de lire ses romans même si ils sont incroyablement loufoques.

Donc une lecture très rapide, un rapide divertissement et un rapide oubli de cette histoire.

Note: 14/20

Publié dans Amélie Nothomb

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article